top of page

Hygiène nasale à la rescousse

Comme bien des parents, votre tout-petit a probablement surmonté son lot de virus depuis son entrée à la garderie. Pas surprenant quand on sait que les enfants peuvent attraper de 8 à 10 rhumes chaque année avant l’âge de 2 ans, particulièrement entre les mois d’octobre et mai.


Ça, c’est sans compter la triple épidémie de virus respiratoires qui sévit particulièrement fort au Québec depuis l’automne. Et bien qu’un rhume soit une affection bénigne, il n’est pas rare qu’il s’accompagne de complications comme une otite, une sinusite ou encore des difficultés respiratoires.


C'est là où l'hygiène nasale arrive à la rescousse!


Enfant rhume

Savais-tu que…

Les enfants produisent en moyenne un litre (1L) de sécrétions nasales par jour. Concrètement, ça représente 4 tasses de «morve»… impressionnant, non!? Et c’est encore plus en période de rhume ou encore d’allergies respiratoires (pollen, poussière, etc.).


Quand il apprend à se moucher, l’enfant peut se dégager de ses sécrétions, et permettre à son nez de remplir ses fonctions, soit filtrer, humidifier et réchauffer l’air. Mais ce n’est clairement pas le cas pour les bébés! D’où l’importance de les aider à gérer toute cette abondance de sécrétions, au quotidien. Parce qu’un filtre obstrué est loin d’être efficace!


Donc en plus d’avoir de la difficulté à respirer librement, l’enfant respirera par la bouche, ce qui est susceptible d’entraîner un trouble orofacial myofonctionnel (TOM), à l’origine d’une cascade de conséquences indésirables. Sachant que la respiration nasale favorise un sommeil optimal (denrée ultra précieuse), une alimentation optimale et un développement harmonieux de la bouche et du visage, tu comprendras que le fait d’intégrer une routine quotidienne d’hygiène nasale est drôlement bénéfique.


Pourquoi intégrer l’hygiène nasale à ta routine quotidienne?

Dès la naissance, le fait de nettoyer le nez de bébé avec de l’eau saline tous les jours est très bénéfique, particulièrement lorsque votre enfant est congestionné.


L’hygiène nasale permet:

  • de diminuer le nombre de rhumes et leur durée

  • de diminuer les otites, les sinusites et la toux

  • de diminuer la prise d’antibiotiques

  • un meilleur contrôle de l’asthme chez les enfants qui en souffrent

  • une meilleure alimentation et un meilleur sommeil (celui de bébé, et le vôtre aussi!)

  • une diminution de l’absentéisme des enfants à la garderie et à l’école (et par le fait même votre taux d’absentéisme au travail…)


Par où commencer?

L’hygiène nasale se fait avec une solution saline, préparée à la maison (simple, simple) ou achetée en pharmacie ou en grande surface.


Si vous choisissez l’option maison, économique et écologique, voici la recette à suivre:

  • Faire bouillir 1 litre d’eau pendant 3 minutes à gros bouillons.

  • Ajouter 2 c. à thé de sel* et ½ c. à thé de bicarbonate de soude.

*Préférez le sel à marinade au sel de table, ce dernier contenant de l’iode et d’autres agents pouvant être irritants pour le nez.


Simple de même! La solution se conserve un maximum de 7 jours au frigo, dans un contenant de verre propre et hermétique. Vous pouvez toujours doubler la recette selon vos besoins, puisque toute la famille peut utiliser la solution.


Ni trop chaud, ni trop froid

Au moment de l’utilisation, la solution doit idéalement être à la température du corps (37 °C). Pour qu’elle soit minimalement à la température ambiante lorsque vous l’utiliserez, je vous conseille, la veille, de verser une petite quantité de solution dans un pot que vous laisserez sur le comptoir. N’oubliez pas de brasser la solution avant de la verser dans le petit pot, afin de bien dissoudre le sel.


Le lendemain matin, la solution sera prête à être utilisée. Si votre enfant est inconfortable parce que l’eau est trop froide, vous pouvez la réchauffer dans un contenant d’eau chaude. Il est alors important de vérifier la température de l’eau sur votre poignet avant de procéder à l’hygiène nasale.


Pour la solution saline vendue en pharmacie, je vous propose de lire attentivement les instructions. Il est aussi important d’utiliser de l’eau bouillie pour préparer votre solution.


À quelle fréquence?

Quand on parle de routine d’hygiène nasale, c’est bel et bien parce qu’on recommande d’en faire un usage quotidien. Pour les enfants de moins de 2 ans, il est recommandé de faire l’hygiène nasale au moins une fois par jour à l’année, alors que d’octobre à mai on recommande 2 à 3 fois par jour, puis 3 à 6 fois par jour en période de rhume ou de congestion nasale.


Et quelle quantité?

La quantité de solution saline administrée variera en fonction de l’âge de votre enfant. Rapportez-vous au tableau suivant:

Enfant prématuré

1 à 3 ml / narine

Enfant 0-6 mois

3 à 5 ml / narine

Enfant de plus de 6 mois

5 à 10 ml / narine

Intimidant tout ça!?

Enfant malade

Bien que l’hygiène nasale avec de l’eau saline peut paraître intimidante au début, autant pour vous que pour votre enfant, cela représente un 5 ou 10 minutes par jour bien investi! Quelques coups de pratique et vous deviendrez experts en gestion de sécrétions! L’hygiène nasale fera ensuite partie de votre routine, au même titre que l’heure du bain et l’habillage du matin.



Comment s’y prendre?

Dans tous les cas, lavez vos mains avant et après la routine d’hygiène, puis prenez le temps de remplir votre seringue avant de vous installer avec votre enfant.


Pour les enfants de 0 à 6 mois

  • Couchez votre enfant sur le côté, incliné à 45 degrés, avec une débarbouillette sous le nez

  • Irriguez la narine du haut en vidant la seringue rapidement (les sécrétions peuvent sortir par les narines et aussi par la bouche)

  • Tournez l’enfant sur l’autre côté et répétez avec l’autre narine, qui est maintenant celle du haut

  • Épongez le nez de l’enfant avec un mouchoir et répéter les étapes au besoin


Pour les enfants de plus de 6 mois

  • Installez votre enfant assis sur vos genoux, avec la tête droite (il peut être aidant de l’emmailloter ou de placer une serviette sur lui afin d’éviter qu’il soit mouillé)

  • Maintenez sa mâchoire avec une main et collez votre joue contre la sienne pour éviter qu’il bouge

  • Avec l’autre main, insérez le bout de la seringue dans une narine et videz le contenu rapidement. Encore là, les sécrétions peuvent sortir par les narines ou la bouche.

  • Répétez avec l’autre narine.

  • Mouchez l’enfant et lui épongez le nez avec un mouchoir.


Pour la démonstration complète, c'est par ici!


Marika, orthophoniste, vous explique en détails comment procéder à la routine d'hygiène nasale.


Mieux vaut prévenir que guérir!

Plus vite votre enfant sera capable de se moucher efficacement, moins vous aurez besoin de faire les soins d'hygiène nasale fréquemment. Rappelez-vous que ce qui vous prendra 5 à 10 minutes par jour peut diminuer considérablement la fréquence des infections reliées aux voies respiratoires, ce qui peut vous sauver quelques visites chez le médecin, des journées de maladies et de courtes nuits. Puis si on pense au trouble orofacial myofonctionnel (TOM), cela peut vous sauver des consultations chez l’orthophoniste et l’orthodontiste!


Contenu tiré de la formation Bouche en construction, par Marika Beaudoin-Landry, orthophoniste


 

Déplacement des dents, malocclusion, traitement orthodontique (appareils, broches), font partie des conséquences possibles d'un trouble orofacial myofonctionnel (TOM). Le saviez-vous?​ Quand on sait qu’une grande partie du développement de la bouche, du visage est des dents est terminé vers l'âge de 6 ans (la période entre 0 et 2 ans étant la plus critique), on comprend mieux l’importance d’agir tôt!


Envie d'en apprendre plus? ​


Retrouve tous les détails sur notre formation complète «Bouche en construction», offerte par Marika Beaudoin-Landry orthophoniste, dans la section formations ou en cliquant sur le lien.


Formation «Bouche en construction: De la naissance à 1 an»


Bouche en construction



18 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout
bottom of page